Statut de stagiaire de la formation professionnelle : Quels en sont les avantages ?

Le statut de stagiaire de la formation professionnelle est une règle particulière prévue par le Code du travail. Il est relatif à un régime où un stagiaire de la formation professionnelle est pris en charge par les pouvoirs publics. Cela permet aux demandeurs d’emploi de jouir de certains avantages. Tour d’horizon dans cet article sur les avantages.

Une rémunération garantie

Comme mentionné ci-haut, le statut de stagiaire de la formation professionnelle concerne uniquement les demandeurs d’emploi. Ces derniers ne doivent pas bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) pendant la période d’inscription dans une action de formation agrée au titre de la rémunération des stagiaires par le conseil régional. Quand il s’agit d’une offre de formation conventionnée par Pôle emploi, la rémunération est effectuée par l’État. Pour en savoir plus, continuer à lire.

Sachez que ce statut leur permet de bénéficier d’une rémunération qui varie en fonction de la situation du demandeur d’emploi pendant qu’il fait son entrée en formation. Cette aide se présente sous la forme d’une indemnité que le pouvoir public verse chaque mois ou toutes les 40 heures pour une formation à temps partiel. Cela dépend de l’âge, la situation familiale et les activités professionnelles antérieures du stagiaire de la formation professionnelle.

En ce qui concerne les barèmes, ils sont fixés par décret en tenant compte des différentes catégories de demandeurs d’emploi.

Une protection sociale offerte

Outre la rémunération, les stagiaires de la formation professionnelle qui jouissent du RSP maintiennent leur affiliation au régime de protection sociale. Ils ne changent pas de statut du fait qu’ils soient stagiaires de la formation professionnelle. Par contre, ceux d’entre eux qui auparavant n’appartenaient pas à un régime sont automatiquement affiliés au régime général de la Sécurité sociale.

Cependant, il convient de souligner que les cotisations sont prises en charge par l’autorité en charge du stage de formation professionnelle continue, c’est-à-dire le conseil régional ou l’État.